Les outils

CPC PS

Le cabinet dispose des jurisclasseurs (notamment en procédure civile, droit civil et en matière commerciale), et est abonnée à une importante base de données de jurisprudence permettant la consultation des arrêts de la Cour de cassation, publiés ou non publiés, ainsi que de décisions rendues par les juges du fond, principalement des cours d’appel.

Depuis janvier 2005, les arrêts rendus par la Cour d’appel de Rennes, les ordonnances de mise en état, les ordonnances de référé premier président, dans les affaires dans lesquelles le cabinet intervenait, sont archivés dans leur intégralité sous format électronique.

Le cabinet dispose d’un accès à la base de données mise en place par les avoués concernant le droit de la famille (montant des prestations compensatoires et pensions alimentaires).

 

 

cadre-image

les outils informatiques

Depuis des années, l’étude, et aujourd’hui le cabinet, est fortement informatisé afin d’optimiser le traitement de l’information, ce qui permet une meilleure réactivité, et ce de manière pleinement sécurisée.

Le cabinet fonctionne en serveur déporté, pour une sécurisation optimum des données contenues dans les serveurs placés en chambre protégée et climatisée.

Les agendas sont informatisés, et le système est en mesure d’éditer les courriers appropriés et les agendas, de manière automatisée, en fonction d’un évènement donné.

Dans le souci de toujours optimiser la réactivité du cabinet, et le traitement rapide de l’information, la dictée vocale, en réseau, a été adoptée par le cabinet depuis plusieurs années.

La numérisation couleur, et l’archivage électronique, ont également été adoptés depuis plusieurs années.

 

 

portalis-web

la communication électronique

Depuis le 1er septembre 2011, conformément aux dispositions de l’article 930-1 du Code de procédure civile, les appels et les constitutions devaient être remis à la Cour d’appel par voie électronique.

Depuis le 1er janvier 2013, ce sont tous les actes de procédure, et notamment les conclusions, qui doivent être remis par voie électronique.

Les avoués avaient une expérience certaine, qui remonte à plusieurs décennies, dans la communication électronique avec les juridictions.

Les structures nés de la fusion des professions d’avoués et d’avocats ont naturellement profité de cette expérience dans ce domaine.

Le cabinet, à l’instar des autres cabinets issus de la fusion des profession d’avoués et d’avocats, est équipé d’un logiciel de gestion perfectionné et très performant qui communique directement, et de manière transparente, avec la juridiction d’appel, via e-barreau.

Ainsi, la création d’un dossier nouveau dans le logiciel de gestion génère un envoi électronique répondant aux exigences strictes issues du décret du 9 décembre 2009 quant à la communication électronique avec les juridictions.

Lorsque la communication électronique a été rendue obligatoire, c’est tout naturellement que les cabinets ont su mettre leur système informatique en mesure de communiquer par voie électronique avec la juridiction d’appel, via le système e-barreau.

Aujourd’hui, ce sont les déclarations d’appel et les constitutions qui sont remises au greffe.

Il est bien évident que le cabinet est en mesure de se conformer aux nouvelles dispositions, et de transmettre à la Cour d’appel de Rennes tous les actes de procédure comme l’exige le décret n° 2009-1524 du 9 décembre 2009, et notamment les conclusions.

e-barreau

le cabinet sur smartphone

Pour avoir le cabinet dans la poche, ou dans le sac, vous pouvez télécharger l’application smartphone (iPhone est Android) du cabinet G&L.

Cette application permet notamment de suivre l’actualité du blog en procédure civile du cabinet G&L.

application iPhone du cabinet G&L

Cliquer ici pour en savoir plus.

l'application sur iPhone